M’OUVRIR SUR LE MONDE

6 février 2009

AUTOPORTRAIT AU CHEVAL SANS CHEVEUX

© « DANIEL » au déclencheur

Je retrouve ce texte que j’ai écrit le 26 mai 2000 pour mon site web, je n’en change pas une ligne

Internet est l’opportunité de m’ouvrir sur le monde, de communiquer avec les personnes qui rentreront en résonance avec ma sensibilité… Rencontre au hasard du web ou de la vie … Je ne me suis jamais engagé totalement et de façon consciente avec un Etre, ou dans une action, ou pour une chapelle… Mais j’ai quand même avancé de cette façon, en suivant mes intuitions à travers mes faiblesses, avec mes doutes… C’est aussi comme cela que je pratique la photographie ! Pour ma part je ressens l’image plutôt comme une identification à une forme archétypale inconsciente, mais qui évoluerait en fonction de notre expérience personnelle et de notre évolution culturelle. Tout ça pour dire que pour moi l’image a forcément du sens. C’est pour cela que je continue d’être photographe, de toute façon je suis profondément visuel, Je dirais même que je suis esclave de la forme et du fond ! mais je m’en sers dans mon travail. Je souhaite que l’on utilise ce regard subjectif.
jf Cholley
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.