IL FAUDRAIT QUE JE M’ACTIVE

1 février 2009

IL FAUT QUE JE M’OCCUPE DE MON SITE WEB, (www.photographie-cholley.com) MAIS JE NE SAIS PAS LE FAIRE…. ET PUIS JE PENSE A TOUTES CES IMAGES PARTOUT, TOUT CES COMMENTAIRES, TOUTES CES INFORMATIONS… TOUTES CES CHOSES INUTILES… ENVIE DE REPARTIR EN VOYAGE…
——
2 février 2009
——
3 février 2009

/ tu portes sur toi le signe de la paix / ton urgence est le présent / tu n’achètes que le pétrole nécessaire aux quelques heures que nous allons passer ensemble / tu existes / tes mains sont comme des écorces d’arbres / tes arbres sont comme tes Esprits / tes yeux sont comme des sourires / tu m’idéalises / si tu savais ce que je sais, tu ne regarderais pas vers là bas / je ne suis pas sûr que l’école que nous construisons te libère / mon pays va mal / à quoi je sers / qu’est ce que je te donne / tu m’as encore offert un coq, il restera encore quelques jours sous mon lit dans la cour, il réapparaîtra dans la casserole, tout dur / nous le partagerons / Anna a la fièvre, je reste près d’elle / le ciel pèse sur nos têtes / nous la ramenons à Ouaga / le fourgon se désarticule, ils tirent sur les ficelles qui maintiennent la porte / boire une bière à la ville / je me souviendrai de ces yeux, la nuit qui nous regardaient dormir / le bruit des bêtes / la poussière rouge de la piste qui nous recouvrait / ton rire communicatif / je suis passé à coté de l’Afrique /
jean-françois Cholley
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.