Archives pour la catégorie Voyage

les cendres d’Odile…

     La Saab tombe en panne sur l’autoroute entre Alberville et le col de la Madeleine… dépanneuse, remorquage … Taxi jusqu’au refuge des Fées après Cellier… puis la piste en Quad à fond la caisse… puis à pied jusqu’au sommet … j’arrive en retard, comme je l’ai toujours été… les cendres d’Odile sont déjà dans les limbes… la brume s’est levée d’un coup… il reste un cairn fait  avec les pierres prises sur le chemin par les amis… je pose mes 4 cailloux, un pour Elsa, un pour Marie, un pour moi, et un pour tous les gens qui n’ont pas pu venir… il me reste juste 1 photos dans le Leica,  je ne peux pas m’empêcher  de la faire… je n’arrête pas de penser à ce qu’elle doit penser… je ne suis pas totalement présent… je me pardonne…

72-dpi-Scan-NB-pls-ret-2-blog.jpg                                 « La « Rhétorique de l’image de Barthe » introduit l’« avoir-été- là », et reconnaît dans la photographie une catégorie nouvelle de l’espace-temps, locale immédiate et temporelle antérieure : « La photographie installe non pas une conscience de l’être-là de la chose (que toute copie pourrait provoquer), mais une conscience de l’avoir-été-là. » « 

RETOUR …

70.jpg

         Le jeune homme mélancolique que j’étais sur cette photo se retrouve des dizaines d’années plus tard isolé dans ce monde… dans sa quête… avec ses blessures… il redescend de ces montagnes du Beaufortain avec son appareil photo… retrouve les « blaireaux »… il tend le bras vers sa bibliothèque et ouvre un livre de Claude Mettra qui décrit exactement son paysage intérieur…
Là bas « Il y avait dans la lumière ce blanc fugitif qui donnait le sentiment de l’infini habité, mais qui arrivait toujours dans la complicité de l’ombre, qui était comme le négatif du noir, comme un métal qu’aucune chimie spirituelle n’aurait pu restituer à son état primitif… »
Cette photo d’identité de moi dans les années 70 « traduit le malheur d’une conscience ignorante de son but lointain, le drame d’une imagination somptueuse qui se heurte sans cesse aux visages fuyants et dérisoires du réel. Mais la tristesse du coeur, la nostalgie de l’attente et cette tension tragique vers la plénitude d’un monde encore ignoré sont un appel aux puissances du dedans, qui sont promesses de paix »… ( C Mettra)

ÉPIPHANIE

        ÉPIPHANIE du grec « epiphaine » apparaître… je me fais donc apparaître en roi mage en Afrique… dans mon sac la myrrhe… la myrrhe est une gomme résine sécrétée par un arbuste d’Arabie, elle me sert pour les procédés pigmentaires… dans mon sac l’or qui symbolise la richesse, je m’en sers pour conserver mes daguerréotypes… dans mon sac l’encens qui symbolise le lien avec l’esprit, ce sont les vapeurs de chimie qui remplissent mes poumons… le chameau renvoie au cirque Muller vu samedi avec Elsa sur le parking du magasin Carrefour de Courtine… la fève en forme d’embryon, riche de symbole déjà sous les Egyptiens est maintenant en plastique… j’ai triché pour que Elsa la trouve et qu’elle soit reine… je me prends maintenant les pieds dans le tapis pour finir cette histoire… ce n’est pas ce soir que je vais trouver une formulation originale pour des voeux 2014 optimistes… A+

ROIS-MAGE.jpgjf Cholley en reportage en Afrique !!!

Retour de vacances

              Retour de vacance… tour du mont Pourri pas pourri du tout… magnifique randonnée de refuge en refuge dans le parc de la Vanoise avec un temps splendide et des gens sympathiques… une amie gravement malade me demande de raconter… de la faire rêver… je reste muet… maladroit… incapable d’exprimer la vie dont elle avait besoin… du coup je développe mes films en vitesse comme pour m’excuser de ne pas savoir… la vie continue…

  Sans titre-2Sans titre-h2Sans titre-3Leica MP / Tri X

ROUTE 66 au Van Dyke brown

        … j’étais jeune quand j’ai pris cette route… je ne me souviens plus exactement où elle allait… aujourd’hui selon comment je la regarde, je la vois disparaître au loin après le dernier virage ou, au contraire venir vers moi sortir du cadre et m’écraser…

Van-dyke_Route66.jpg

Tirage aux sels de fer et d’argent.