Archives pour la catégorie Photos

Les années… une photo de famille…

photos de famille sympa année 70 ?        La photo en noir et blanc d’une jeune fille en petit chemisier blanc et short foncé, elle est assise dans l’herbe, les mains croisées sur ses jambes serrées, pieds nus. Son visage souriant tourné vers la droite traverse la photo et regarde son jeune frère à l’autre extrémité de l’image, il la regarde aussi, un peu avec le même sourire complice. Au centre, ma mère appuyée sur son coude droit les jambes repliées (je crois me souvenir que sa robe était à fleurs vertes), elle regarde aussi son fils avec un sourire sincère et confiant… Derrière elle, légèrement en contact, se trouve le père, il a des cheveux noirs (dans mon souvenir ils ont toujours été blancs) il porte une chemise légère et souple (dans mon souvenir il portait toujours des chemises raides, bleues clairs ou beiges, celles récupérées de la gendarmerie nationale), son visage est, lui aussi souriant, mais il semble faire une petite remarque ironique à sa femme, (mais là je projette peut-être ?). La scène semble se passer en Provence en été, les deux paniers en osier à gauche et à droite de l’image indiqueraient que c’est la fin d’un pique-nique, certainement un dimanche… Cette photo est importante pour moi, car elle me permet de me reconstruire un bonheur familial donc je n’ai pas de souvenir ! … cela semble se passer dans les années 70, j’ai les cheveux bien coupés, certainement par un coiffeur (avant c’était par mon père et sa tondeuse froide qui me remontait toujours trop haut dans le cou…) C’est toujours étonnant comme une photo peut nous faire reconstituer notre histoire, en vrai ou en faux… je la partage avec toi ma soeur, avec ce moment de bonheur pris sur le vif, par je ne sais pas qui ? encore un mystère ! La composition de l’image est presque parfaite… Après je suis devenu photographe… Très heureux de t’offrir ce livre d’Annie Ernaux « Les années » , je trouve que c’est un petit chef d’œuvre de littérature pour notre génération…                      Jean-François.

Déconfinement… Des journées entières dans les arbres…

Mercredi 13 mai 2020
Un peu un goût amer de presque dictature… partir un peu loin, mais pas trop, retrouver des arbres librement… les photographier symboliquement avec ma chambre Caham 8×10 en coupant le plan-film en 2 (comme en temps de guerre), ce qui donne un format de 4”x10” très Japonisant et très calme, c’est juste le plaisir d’emporter leurs souvenirs imprégnés du chants des oiseaux, puis rentrer à la maison… développer avec mes petites mains dans la chambre noire, faire un tirage cyanotype bleu et un autre à l’oxyde de fer rouge… les photos n’ont rien d’extraordinaires, mais je suis content de ce temps perdu à les faire…

Pendant ce temps Christine les dessine à la pierre noire…

Cyanotype+gomme bichromatée-oxyde fercyanotype +oxyde de fer, film Foma 8″x10″ dev HC 110

Vendredi 29 mai 2020
Un autre jour déconfit et ciel gris, aller encore un peu plus loin avec Thomas et son camion au collodion, trouver des arbres tombés dans l’eau qui nous font signe… préparer les plaques de verres et les châssis… expliquer ce que nous faisons là aux gendarmes… se tromper un peu dans l’exposition du film… rentrer à la maison…
Développer et faire un tirage sur un papier citrate de 1986 !

papier citrate© jf Cholley. tirage à noircisement direct sur papier citrate Guilleminot de 1986. appareil CAHAM 8″x10″ optique NIKKOR 450/9 film Foma développement HC 110

 

Hannah Arendt

        Vendredi 24 avril 2020, toujours en confinement du Coronavirus, une situation politico/sanitaire qui me pose beaucoup d’interrogations… cette citation d’Hannah Arendt, d’après un entretien télévisé d’octobre 1973 avec Roger Errera, y répond partiellement…

triX©JF Cholley : planche contact D541, photo n°28, Nikon F6, Micro Nikkor  60/2,8 12/2018

« si tout le monde vous ment toujours, la conséquence n’est pas que vous croyez aux mensonges, mais que personne ne croit plus rien. Ce qui signifie que le peuple est privé non seulement de sa capacité d’agir, mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Et avec un tel peuple, vous pouvez alors faire ce que vous voulez. »

Ma vie confinée qui ne l’était pas vraiment dans ma tête

Ma vie confinée qui ne l’était pas vraiment dans ma tête…

Elsa NB jardinElsa avec Makina 6X7 Kodak Tmax 100 TMX

Makina Plaubel 6X7

Rando nb 6x7 Ret

Théhière cuisine 6x7 RetThéière dans la cuisine d’Avignon au soleil levant. Plaubel 670

Confinement Coronavirus 2020 oblige, le sentiment de vivre un moment important de l’Histoire, retrouver la simplicité tranquille des joies simples… pas envie d’aller voir ailleurs, ne plus écouter les news, faire les devoirs avec Elsa, le jardin avec les graines de l’année dernière qui n’ont rien donné… retrouver mon labo photo, développer les quelques films noir et blanc qui attendaient depuis des mois, sagement enroulés sur l’étagère blanche… je fais rapidement un contact un peu dégueu du dernier film 120 fait avec mon Makina Plaubel 6X7, il permet de faire seulement 10 photos  sur le même film… je retrouve en vrac quelques étranges photos d’Elsa jouant avec l’eau du jardin, 3 photos de “la randonnée de Georgette” en Auvergne en juin 2019 avec un temps bien pourri, froid et vent terrible (voir l’extrait vidéo de 4 secondes), je termine pour  finir le film avec la théière posée sur le meuble de la cuisine éclairée par la lumière du matin projetant le dessin des rideaux sur la porte…. voilà rien d’extraordinaire pour qui ne l’a pas vécu… moi je me refais le film à l’envers dans ma tête et je tire directement quelques images dans la lumière rouge du labo, sur un vieux papier Agfa RRW 112 grade 2 périmé depuis 40 ans, en écoutant France Musique…
Ce soir dans la nuit je monte cette vidéo un peu décousue, un brin surréaliste, juste pour moi et arrêter le temps…

DES VOEUX POUR 2020 …

Enfant au cerceau72dpiJ’aimais enjamber les longs fleuves, m’asseoir sur les nuages,
prendre dans mes bras le soleil, devenir mouche pour tout savoir en cachette,
grimper sur le toit d’un immeuble et crier, nager sur le dos d’un requin,
faire des bougies avec des mandarines, partir sur la lune à vélo,
me transformer en miroir pour que tout le monde se reconnaisse en moi.
Je n’ai guère changé : J’aime voyager assise sur les ailes d’un avion,
sauter en parachute, être la terre pour que le soleil me tourne autour,
graver en gros le mot amour sur la muraille de Chine,
aider tous ceux qui en ont besoin,
tout faire, tout voir, tout savoir et tout aimer.

Mathilde 8 ans

Je retrouve cette photo que j’ai faite il y environ 30 ans !!! quand je préparais un reportage et une expo sur « l’enfance et l’école », en collaboration avec une institutrice du Gard … elle me montre ce texte écrit à la main par Mathilde une enfant de 8 ans … je l’ai toujours gardé … je vous le donne … je nous souhaite de garder toujours cette liberté intérieure…

OUVERTURE D’ATELIERS AAA

           Hi, je serai personnellement présent à mon atelier de 10h à 18h le samedi 16 et le dimanche 17 novembre 2019 au 6 chemin de l’Ile Piot 84000 Avignon.

Démonstrations de tirages possibles

AFFICHES artistes 51 CHOLLEY

jean-françois Cholley – Photographe
6 chemin de l’Ile Piot 84000 Avignon. France
Mobile: 06 17 13 59 81site:     www.photographie-cholley.com
blog:   http://blog.photographie-cholley.com
mail:    jf.cholley@icloud.com