Archives pour la catégorie Photos

Stage de techniques photographiques du XIX siècle à Okhra Roussillon

    Stage Okhra à Roussillon sur les techniques photographiques du XIX siècle , je propose aux stagiaires de tirer par contact sur papier salé des plaques de verre négatives format 13X18 cm que j’ai trouvé au marché aux puces, les plaques sont abimées et sont d’une densité incroyable on a du mal à les lire par transparence… seul le tirages sur papier salé ou à l’albumine arrive à sortir une telle image… il apparait souvent des merveilles qui n’étaient pas visible à l’oeil nu… suit un virage à l’or pour la conservation… Le virage se fait de préférence après le développement et avant le fixage, pour ne pas épuiser trop rapidement le bain d’or !!!!!!
exemple ici de virage à l’or: 3gr de borax dans 400 ml d’eau à 40°, lorsque l’eau est froide ajouter 6ml de chlorure d’or à 1%

papier salé et virage à l'or

Tirage et virage à l’or par Audrey stagiaire, au soleil de Roussillon…

Prochain stage « PROCÉDÉS ANCIENS DE LA PHOTOGRAPHIE »

« PROCÉDÉS ANCIENS  DE LA PHOTOGRAPHIE »

Les 31 Mars, 1 Avril & 2 Avril 2018 à Avignon

– Gomme bichromatée – Van Dyke ou Cyanotype, virages et superposition de procédés – papier salé…

Diptyque gomme main-Fayoun 72dpTirages gomme bichromatée: pigments, gomme arabique, bichromate de K

Les 14 Avril & 15 Avril 2018 à  Avignon

Collodion humide (sel Potassium et Lithium/Amonium)

© jf Cholley

 ©jf Cholley

“Le maître est l’enfant”

“Le maître est l’enfant” un film reportage de Alexandre Mourot. Le cinéaste a passé plusieurs mois dans une école Montessori en se faisant oublier… leçon de vie extraordinaire sur la potentialité des enfants… à méditer… à voir d’urgence… (au cinéma Utopia d’Avignon en ce moment).

Rappel du temps où j’allais une fois par semaine“observer” les enfants dans 2 écoles maternelles dans le Gard pour essayer de capter par la photographie ces instants magiques qui n’appartiennent qu’à l’enfance… comme la joie, la peine, la liberté, le mouvement… riche terrain de jeux qu’est l’école pour apprendre la photographie de l’instant décisif… je revenais la semaine suivante avec mes tirages 13X18, et avec l’institutrice ma copine, l’on écoutait ces instants magiques où les enfants commentaient les images avec leurs imaginaires, voyant des choses qui n’étaient pas sur la photo… c’était aussi l’époque où je buvais les paroles de Françoise Dolto et de Henri Cartier Bresson… j’avais un projet de livre sur l’enfance, articulé autour du poème de Khalil Gibran … je ne l’ai jamais fini…

leica M4 triXtriX Leica M4 35mm

enfant sur bohomme 72a voir aussi ce film documentaire de Anne-Dauphine Julliand “Et les mistrals gagnants” au cinéma « Le Pendora » en Avignon… c’était ma revue de presse du moment…

 

Un homme se penche sur son passé… suite

   Auto portrait vers la trentaine !!!! fait avec mon premier appareil à soufflet, une chambre MPP anglaise type “folding” au format 4”X5” (je l’ai toujours)… j’habitais au 43 de la rue des Teinturier, la bouteille était vide… j’avais fait la mise au point sur le goulot de la bouteille ensuite je suis allé glisser mon visage dans la zone de netteté ! le déclencheur souple était caché dans le creux de ma main… déjà à l’époque on était jeune et selfie… c’est étonnant comment je m’en rappelle … c’était sur la table de la cuisine, il y avait aussi à cette époque dans cette même pièce un moteur de Ducati 860 GT avec une bielle coulée, il était là en guise de sculpture, le film était un type 55 de Polaroïd à négatif récupérable, on pouvait l’agrandir par la suite à l’agrandisseur… c’était mon film préféré… le labo était dans un “cagibi” derrière un grand plastique noir qui tenait avec des agrafes… je devais être avec Caroline à cette époque… elle venait me voir des Cévennes avec sa 2CV camionnette bleue… je me souviens du bruit de l’obturateur central, un bruit de 1/4 de seconde, c’est un miracle que la photo soit nette…

film polaroid type 55
Autoportrait à 30 ans MPP 4″x5″