ce couple enlacé sur un cheval volant, me replonge dans une enfance mélancolique…

              Dimanche 24 mars 2019, dernier jour de l’exposition Marc Chagall, à l’Hôtel de Caumont d’Aix en Provence. Cet homme me semble avoir toujours plané dans le ciel, malgré une vie d’exil et de voyage absorbé par la couleur… je tenais à y aller à cause de ce petit tableau que j’avais peint un jour pour la fête des mères… j’étais déjà adulte et j’avais largement dépassé l’âge où on fait encore des dessins à sa maman, je me souviens avoir préféré cet acte à celui d’acheter collectivement un ustensile de cuisine… je pense avoir copié le visuel sur une carte postale… j’ai récupéré le cadre dans sa chambre après sa mort, avant que notre maison soit vendue à un Belge… Je réalise aussi combien la peinture de Chagall n’a rien à voir avec mon dessin d’enfant assez plat, chez lui les traits sont d’une grâce incroyable, et la couleur parfois appliquée pure sur la toile, ou posée en aplats ou encore en touches rapides, acquiert une nouvelle autonomie jusqu’à devenir elle-même élément et sujet de la composition… en tout cas ce couple enlacé sur un cheval volant, me replonge dans une enfance mélancolique…

Chagall-08880jean-françois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *