le 26 août, vernissage dans l’église-haute de Banon…

Quand des Amis m’ont demandé de participer à une exposition dans l’église haute de Banon, j’ai beaucoup hésité car le temps était trop court pour commencer quelque chose… mais quand je suis allé voir l’endroit, j’ai vu ce lieu au sommet du village, son calme, l’harmonie de ses voutes blanches… puis son nom “église haute désacralisée” cela prenait soudain un sens particulier… j’écris ces lignes le 29 juillet 2016… sur la Côte d’Azur, à la radio, les médias nous rappellent inlassablement que nous sommes en guerre…
Les Dieux fabriqués par les hommes vacillent… le temps qui me reste pour monter l’expo, me permet juste de rassembler tout un travail fait sur plusieurs années sur le corps et les arbres… entre la beauté, la verticalité, l’espoir, la chute, et la déchéance… en fait ce serait toutes les questions existentielles faites de doutes et de certitudes qui sont au fond de nous en cette époque particulière, c’est ce que j’imagine…
J’ai réalisé beaucoup d’images métaphoriques au fil de mes années de photographe, depuis les corps qui chutent au moment des attentats du 11 septembre 2001 pour une installation au Cloitre St Louis, en utilisant la destruction de la gélatine du papier baryté avec le ferricyanure de potassium, puis les études de nus de ma période Beaux Arts, faites de terre d’ombre brulée et de bichromate de potassium, en passant par les arbres clarifiés à l’acide éthylène diamine tétraacétique… J’étais déjà imprégné de la culture chrétienne des primitifs Italiens du musée du petit Palais, puis de l’Alchimie des premières techniques photographiques du XIX siècle… elles sont maintenant devenues mon pain quotidien….
Une oscillation perpétuelle entre un monde foncièrement beau et bon, et une chute dans les “ténèbres” si familière à l’artiste qui en révèle la lumière en grattant les ombres avec son outil au bout de sa main…
Mes métaphores seront ici à base de Visages, de Corps qui dansent ou qui chutent, d’Arbres qui poussent et qui meurent… dans l’alchimie des chimies des chimères… Daguerréotype, Calotype, Papier salé, Albumine, Collodion humide, Gomme bichromatée, Cyanotype, Van-Dyck brown, Platine/Palladium, Argentique, Sérigraphie…

– Jean-François CHOLLEY, auteur photographe professionnel, établi à Avignon depuis 1987.
Réalise et conçoit des expositions à thème. Travaille surtout dans l’édition et la publicité.
Enseigne les procédés alternatifs des techniques photographiques du XIX siècle.

Vernissage le 26 Août à partir de 18h, expo du 25 août au 18 sept de 10h30 à 19h tous les jours à l’église haute de Banon dans les Alpes de haute Provence

exposition

Avignon désert

       Le Festival fini, les stages finis, plus un chat, dans mon quartier plus un troquet pour boire un café, Elsa est chez sa maman, j’en profite pour préparer l’expo de Banon dans  15 jours !!!! impossible ? si, je recommence un essais sur la série « Palimpseste » mais je m’égare je crois que c’est hors sujet… je dois travailler sur « l’enfer » pour le moment, je poste quand même ce visage qui me fascine quelque part… une larme a coulé du modèle…

gomme bichromatéeGomme bichromatée