le temps passe vite

Le temps passe de + en + vite… fin de stage à  Okhra… pas beaucoup de monde, la crise ? au fond de moi je continue de penser que l’art et la passion sont des antidotes indispensables à la morosité ambiante… je profite du contexte pour faire ce petit tirage des racines de l’arbre avec des oeufs, un peu de sel et du nitrate d’argent… ça me fait du bien…

tirage à l'albumine
tirage à l’albumine Leica MP & 15mm

2 réflexions sur “ le temps passe vite ”

  1. Cela faisait longtemps que je n’avais pas visité ton blog Jean François, et c’est à nouveau beaucoup d’émotions.
    Rien que pour cela, oui, nous devons continuer à créer, malgré la morosité, la déprime, la chaleur, la solitude et j’en passe, créer fait du bien, à soi, à d’autres et c’est essentiel.
    Elle est super ta « poire » en noir (et blanc)

    Je suis passée plusieurs fois à ta galerie, elle était fermée, je n’ai pas osé sonner, c’est stupide. La prochaine fois j’appuie, c’est promis.

    1. Merci pour ton petit mot Claudine… le blog n’est plus ce qu’il était au départ à la naissance d’Elsa, maintenant je freine pas mal mon écriture dans ma liberté de penser et de dire… suite à de grosses désillusions familiales au sens large, qui m’ont bien assassiné, je modère mes propos de révoltes qui n’ont en rien disparu… je suis toujours très touché par le quotidien qui m’entoure, et qui entoure le Monde… c’est aussi un handicap, je me sens isolé dans ma sensibilité, comme beaucoup de gens de notre espèce je continue inlassablement un travail de recherche, sans considération de résultat, je pense effectivement que l’acte créatif se suffit à lui même et j’ai de la chance de pouvoir le faire pour le moment… même si pour cela (à mon âge !!! ) j’aurais bien aimé me retirer à Apt que tu connais bien, dans le jardin de mes Parents pour continuer la transmission et retrouver quelques racines…. mais cette non expérience m’a obligé de voir combien j’étais encore très loin du chemin… A Avignon, j’ai mis mon atelier et mon appartement en vente, pour essayer de trouver un coin d’herbe pour continuer à l’air libre… tout cela n’est pas encore fait… si tu repasses le téléphone est inscrit sur la porte, très souvent je ne suis pas loin … je t’embrasse. jf
      PS: c’est une chance que j’ai lu ton commentaire car 99 % des messages sont des spams

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *