la température monte… problèmes de chimie

       Après le stage de Roussillon, J’enchaine tout de suite pour préparer un autre stage “collodion 1851” sur plusieurs jours… la température monte… vers 35° la chimie me joue encore des tours… première contamination de mon bain d’argent avec de l’eau de pharmacie qui me fait précipiter mon bain tout neuf à 100 € le litre!!! La chaleur engendre aussi un voile chimique sur toutes les plaques… il semble disparaitre en descendant l’acidité du bain d’argent à pH 4… mais avec l’évaporation, la densité du bain d’argent devient trop forte … en fait avec la chaleur toute la chimie est “sur active”, et tout se mord la queue… les anciens mélangeaient les nouvelles préparations avec les anciennes, une part de jeune collodion avec un peu de vieux … idem pour le bain d’argent…
J’ai horreur de me voir en photo, mais je me fait plusieurs douzaines d’autoportraits de ma poire avec un déclencheur à poire”…pour la science… à chaque modification d’un paramètre… tout nettoyer à nouveau, rajouter de l’acide, filtrer, diluer le révélateur, rajouter du sucre, refroidir la chimie… tout cela me prend bien la tête… je constate tout ce temps passé à préparer les stages… je ne fais plu de photo… je ne fais que résoudre des problèmes… c’est aussi intéressent, mais trop c’est trop… Elsa a un 1/2 frère… je lâche prise

collodion
Collodion humide Ambrotype Lithium et potassium

le temps passe vite

Le temps passe de + en + vite… fin de stage à  Okhra… pas beaucoup de monde, la crise ? au fond de moi je continue de penser que l’art et la passion sont des antidotes indispensables à la morosité ambiante… je profite du contexte pour faire ce petit tirage des racines de l’arbre avec des oeufs, un peu de sel et du nitrate d’argent… ça me fait du bien…

tirage à l'albumine
tirage à l’albumine Leica MP & 15mm