« la disparition des lucioles »

         Mardi 25 novembre, dernier jour de l’exposition « la disparition des lucioles » à l’ancienne prison St Anne du centre ville d’Avignon… je me souviens, enfant, je mettais les lucioles dans un bocal pour faire des lampes de poche… il me reste aussi ces souvenirs étranges qui datent seulement d’une douzaine d’années… C’était en fonction de la direction du vent… De mon appartement dans le quartier des Carmes, on entendait les cris des familles qui tombaient du rocher des Doms vers la ville… ça dérangeait nos bonnes consciences… c’était avant la disparition des lucioles… aujourd’hui il était important pour moi d’aller voir cet endroit, mais je regrette de le faire le dernier jour… comme d’habitude…

Cette exposition me laisse une impression étrange … impression différente selon le regard que j’ y pose… 
Si certaines oeuvres anciennes de la collection Lambert ou de l’italien Enea Righi fonctionnent comme par magie avec le lieu, je remarque qu’il y a eu très peu d’oeuvres de commandes, comme par exemple la belle installation en triptyque de Yan Pei-Ming , réalisées spécifiquement pour cet événement, et ça c’est dommage… j’avais parfois aussi le sentiment que l’accrochage avait été fait par nécessité de remplir les cellules, ou pour faire de la place pour les travaux des futurs locaux de la Collection Lambert … en tout cas pour moi, certaines oeuvres étaient là sans raison, sauf celle de remplir l’espace, et cette accumulation tendait à égarer le spectateur… Combien de visiteurs fatigués ont pris le temps de regarder les 2 seules vidéos de témoignages de détenus et les quelques documents d’archives assez bouleversants… 
Je me pose la question comme beaucoup sur l’avenir de ce lieu de mémoire… mais nous sommes déjà après la disparition des lucioles… à une époque où on nous demande juste de cliquer sur un bouton unique … on n’entend plus les cris mais les cris sont toujours là…

Yan Pei-Ming-72dpi_2386oeuvre de Yan Pei-Ming, une des trop rares commandes de cette exposition…

Une réflexion sur “ « la disparition des lucioles » ”

  1. Hello Jean François,
    Nous y sommes allés le dernier jour également, Doro.T et moi.
    Mêmes impressions mélangées: trop d’oeuvres, beaucoup trop.
    Je suis content de revoir un des trois tableaux de Yan Pei Ming. Et de découvrir ton nouveau blog!
    Amitiés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *