Collodion sec au tanin de chêne, le premier et le dernier de l’hiver…

     Premiers essais au collodion sec et tanin de chêne… il faut de la patience… nettoyer une plaque de verre avec du blanc de Meudon et du vinaigre blanc, la recouvrir d’une couche d’albumine constituée d’un banc d’oeuf monté en neige avec un peu d’eau, ensuite enduire une face de la plaque avec du collodion ioduré, puis plonger le tout dans du nitrate d’argent, après en lumière atténuée, laver 5 fois la plaque dans 10 litres d’eau, puis la tremper dans un bain de tanin de chêne et d’alcool… c’est tout… laisser sécher dans l’obscurité quelques heures…. vous pouvez conserver la plaque dans une boite pendant plusieurs mois… le problème c’est la sensibilité… environ 0,03 ASA !!! après l’exposition et un développement assez long dans de l’acide gallique et du nitrate d’argent, vous obtenez un négatif sur plaque de verre… il ne vous reste plus qu’à faire un tirage… épuisé, j’ai fais un contact sur papier bromure avec sulfuration, et pour une photo moins banale notez la présence d’Elsa en bas à droite… voilà maintenant tout ça c’est fini, c’est le printemps…

collodion-sec-tanin-tirage1Rec.jpg tirage argentique de la plaque négative 13X18 faite avec du collodion sec au tanin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *