« Amour »

… je sors du film « Amour » de Michael Haneke avec E. Riva et J-L. Trintignant… bouleversant/bourleversé/larmes versées… pas facile de ne pas penser à… ma mère, ma soeur, mon frère, à moi, à nous… 

72dpiMains-du-Pere-dramatiques.jpg

« Les mains de mon père » – Hasselblad 500 CM/Tmax100

j’ai de la chance

    j’ai la chance de temps en temps d’avoir quelques clients qui me commandent des reportages « à l’ancienne », en argentique avec de vrais tirages à la main… ça devient rare… c’est toujours un plaisir de travailler la matière… juste un peu de Trix, un F6, un Voigtlander et un 15mm… plaisir et angoisse de trouver ou pas des images sur la planche contact… de raconter une histoire avec la lumière et ses petites mains… et quelques semaines plus tard… une histoire de cave…

VT-duo-haut.jpg

EXPOSITION SUITE ET FIN…

           … ça y est l’expo est déjà décrochée, beaucoup d’énergie et de temps… pas beaucoup de monde… mais des personnes attentives et sensibles… les images tourneront dans le Gard… plus tard… un livre aussi… plus tard…. moi j’ai beaucoup appris… j’ai encore beaucoup à apprendre….

l’eau continuera de couler…


                … sur nos daguerréotype, calotype, ambrotype, ferrotype, papier salé, albumine, cyanotype, platine/palladium, gomme bichromatée, procédé van dick, papier bromure… c’était le contenu de l’exposition sur les principales techniques photographiques du XIX siècle


 
l’eau continuera de couler…

 

160cya--barage.jpg

« L’eau qui tombe en ligne perpendiculaire par un tuyau arrondi sur un lieu plan, tracera une onde circulaire autour de l’endroit percuté; à l’intérieur de ce cercle, l’eau se mouvra très rapidement et s’étalera en une couche fort mince autour du point frappé, puis finira par heurter la vague qu’elle a produite et qui cherche à retourner au lieu de la percussion. « 

« Léonardo da Vinci »

EXPOSITION DANS LE GARD

 

          j‘ai  lu puis oublié, les impressionnants carnets de Léonard de Vinci  de 1475… j’ai observé cette région du Gard… j’ai retenu la présence des arbres et de l’eau… j’avais déjà avec moi l’histoire de la photographie à partir de 1840, j’avais la passion, j’avais la patience, j’avais la caméra obscura… j’ai regardé…

Mes images sont des contacts pas plus grands que la main et le coeur… Pour ceux qui ne viendront pas… c’est une petite histoire d’une année de résidence… exposée pendant un jour et demi à l’hôtel Choisity d’Aramon le we du 6 & 7 octobre 2012… même pas la totalité de la somme du temps d’insolation de mes châssis-presse, et du temps de pose des daguerréotypes, calotypes, collodions, et autres obturateurs à rideau … 

Vernissage samedi à 18h

 

   --blog.jpg

           L’ombre sera d’autant plus épaisse vers le milieu de l’arbre, qu’il aura moins de rameaux.

Toute branche reçoit le milieu de l’ombre de l’autre branche, et en conséquence, de l’arbre entier.

Toutes les ombres des branches ou des arbres ont un revêtement brillant du coté d’où vient la lumière. Cet éclat aura la forme de l’ombre et pourra s’étendre sur un mille, du coté éclairé par le soleil.

Si d’aventure un nuage projette une ombre sur quelque partie des collines, les arbres n’en seront affectés que dans les lointains ou les plaines; car sur les collines, leurs branches sont plus grosses du fait qu’ils y grandissent moins, chaque année, qu’en plaine; donc, s’ils sont naturellement obscurs et ombreux, les ombres des nuages ne les peuvent obscurcir; les espaces interposés entre les arbres qui n’ont perdu aucune ombre, varient grandement de ton, en particulier les non verts, tels les cultures ou les parties de montagne ravagées, arides ou âpres...  Leonardo da Vinci

 

300-Platne-palladium-Olivier.jpg

 

VERNISSAGE LE 6 OCTOBRE 18h à ARAMON

        Je vous invite au vernissage de l’exposition qui clôture ma résidence d’artiste de une année dans la communauté de commune du pont du Gard sur le thème du paysage à travers les principales techniques photographiques du XIX siècle:

           A 18h le samedi 6 octobre 2012 à l’Hôtel Choisity, place Choisity à Aramon 30390.

           Ouvert au public seulement le samedi 6 octobre 10h-12h / 14h-18h
et le dimanche 7 octobre 14h-18h.

cypres-gommebi-couches-noir-tob-1-copie-1.jpg

« Paysage du Gard » Gomme bichromatée