Collodion humide / we humide & libre pensée

Ambro M&J 2collodion humide Ambrotype sur verre 10s f11    

                                            Je m’obsède à expérimenter cette technique de 1850 un peu difficile et tres aléatoire… mais le résultat me fascine à chaque fois… j’y passe beaucoup de temps… il y a tellement de chose à penser, d’extrapolations à extrapoler… que lorsque je suis prêt, souvent le soleil a disparu… et il faut tout recommencer… c’est la réponse au numérique…
Portrait de famille, je vous assure que la photo date bien de ce WE… lui, le père 60 ans aujourd’hui… elle, la fille 32 ans hier… moi, le photographe je pourrais être son père… je suis le père de sa fille 8 mois qui dort à coté, mais on ne la voit pas sur la photo… je ne regrette pas d’avoir fait le chemin à l’envers… un chemin sans retour?

Ambro-Libre-penseur-.jpgcollodion humide négatif sur verre 10s f11                                    

C’est encore l’hiver la saison des dossiers, deuxième

Projet pour la 5èm rencontre Land Arts, Art visuels en Camargue. Thème 2010 « la lumière »…
 
maquette land art DSC5269
                        
Dans un Ambrotype précisement, la lumière est à la fois « sujet et médium de l’oeuvre »… c’est pourquoi je propose de réaliser sur le site du Mas du Grand Arbaud à Gageron en Camargue des images de la nature sur plaques de verre  avec mon appareil à soufflet, et d’ériger un « Totem » vertical, en forme d’échelles s’élevant vers le ciel…

 L’Ambrotype est un objet unique. L’image photographique, formée sur une plaque de verre recouverte de collodion et de nitrate d’argent, est d’une qualité exceptionnelle. La finesse de ses détails est obtenue par des particules d’argent qui renvoient la lumière de façon mystérieuse lorsque le dos de la plaque est recouverte d’un vernis noir…  C’est un des premiers procédés de prises de vues qui remonte à 1850… De la fabrication de la plaque à la prise de vue et au développement, tout doit se faire sur place dans un espace/temps très limité…

Dans ce cas d’images de la nature prises et révélées sur le site du Mas du Grand Arbaud, chaque plaque représentera une partie du tout, du plus petit au plus grand, la feuille, l’arbre, les nuages, le ciel…
La colonne symbolisera cet endroit, dans ce pays, dans ce monde, dans cette galaxie, à ce moment là… reflété par cette lumière… renvoyé par le miroir du verre… etc

Dossier partie « in extrémis »


C’EST L’HIVER LA SAISON DES DOSSIERS…

tryptique-mains_DSC5246.jpg
         C’est l’hiver… je réponds à un appel d’offre à une résidence d’artiste pour réaliser une série de portraits, qui doit présenter les personnalités des habitants du territoire de la communauté de communes du Val de Sarthe …

 je pense réaliser une oeuvre plastique sous forme de « patchwork » incluant un portrait (visage) – un paysage et/ou un objet du modèle symbolisant l’histoire personnelle ou celle dont il veut se faire le « passeur »… Le tout sera relié par des fragments d’écriture(s) de préférence réalisés de la main de l’artiste ou de celle du sujet photographié… Le texte sera soit le point de vue subjectif/poétique du photographe, soit le texte et les mots du « modèle » en rapport avec  son histoire…

             Mais je ne suis pas un pro du dossier… j’oublie des trucs… il part en « chronopost in extremis »…

portrait-feuille_DSC5242.jpg

ELSA 7 MOIS… ça va et toi?

ELZA-puree.jpg
7 mois
sont passés…
7 mois sont passés…


elle mange des purées
quelle se met sur le nez

fait caca tout les matins
se retourne comme un rien

elle mange tout ce qui bouge
elle rit quant on la touche

dans sa bouche, pas de dents
elle se couche en râlant

dans sa tête elle est sereine

de la vie elle est la reineElsa-sourire.jpgElsa-reine-copie-1.jpg

et si le blog devient « gnan gnan »
c’est la faute des parents



7 mois sont passés

elle mange des purées
quelle se met sur le nez

fait caca tout les matins
se retourne comme un rien

elle mange tout ce qui bouge
elle rit quant on la touche

dans sa bouche, pas de dents
elle se couche en râlant

dans sa tête elle est sereine
de la vie elle est la reine

et si le blog devient « gnan gnan »
dites le moi gentiment…