GUY BORNAND/LES RUES D’AVIGNON


A force d’être térébrants,
nous parviendrons, un jour,
à traverser la nuit.

De même, si nous suivons
la main courante des ruelles,
atteindrons-nous
les beaux quartiers de la lumière.

De même, si nous suivons
le corridor obscur
de notre mort.

   Avignon: rue Pente Rapide.    
Leica M4  2/35

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *