FESTIVAL AVIGNON / LODEVE

Pourquoi ce chemin plutôt que cet autre? Où mène-t-il pour nous solliciter si fort? Quels arbres et quels amis sont vivants derrière l’horizon de ces pierres, dans le lointain miracle de la chaleur? Nous sommes venus jusqu’ici car là où nous étions ce n’était plus possible. On nous tourmentait et on allait nous asservir. Le monde, de nos jours, est hostile aux Transparents. Une fois de plus, il a fallu partir… Et ce chemin, qui ressemblait à un long squelette, nous a conduits à un pays qui n’avait que son souffle pour escalader l’avenir. Comment montrer sans les trahir les choses simples dessinées entre le crépuscule et le ciel? Par la vertu de la vie obstinée, dans la boucle du Temps artiste, entre la mort et la beauté.
R CHAR  


Le bruyant festival d’Avignon se termine sur l’exil »… moi j’étais ailleurs… je n’en parlerais donc pas… je garderais juste cette  » résonance » tranquille de la poésie de CHAR… pour moi elle contient tout… comment parler de l’exil avec une image… avec un visage?… il pourrait être aussi bien Africain, Juif, Palestinien ou Tzigane… je ne sais… je me suis exilé au festival de Lodève pour respirer la langue des oiseaux… Il y avait tous les pays du pourtour méditerranéen pour partager leurs maux, leurs mots et leurs amour… j’aimerais tant que les peuples soient unis par leurs différences… que deviendra notre enfant…

FESTIVAL D’AVIGNON

Pour moi cette année le festival d’Avignon n’a été ni IN ni OFF, mais OUT… dans la jungle des affiches dérisoires qui pendent partout, des parades burlesques du off,  une pincé « d’exil » bonne conscience du in… je n’ai rien pris de tout cela, je ne sort plus mon Leica, le coeur n’y est pas, je suis resté du coté d’Elsa…. première séance photos pour moi le 17 juillet…. un extrait de 10 minutes… un seul tableau, un seul angle possible, une seule lumière, tout est maîtrisé, imposé… maintenant l’artiste contrôle sont image de A à Z … on doit « avaliser » les photos, en fonction du plan de communication, de l’article de presse déjà écrit avant… les photographes déclenchent tous en même temps, au moteur, 6 images seconde, 10 minutes ça fait 3600 images, il choisira sa plus belle gueule, son ventre le plus plat… super, la vie continue…

CYANOTYPE STAGE DU 24,25,26 JUILLET

Cyanotype, procédé aux sels de fer datant de 1842:
une partie A. 20 gr de citrate de fer amonical pour 100ml d’eau.
une partie B. 8 gr de ferrycyanure de potassium pour 100ml d’eau.
Mélangez les deux et exposer au soleil de Provence… Révélez dans l’eau claire….

          Nu bleu cyanotype © jf Cholley

J’ANIME UN STAGE SUR CES BEAUX PROCÉDÉS ANCIENS INSCRIVEZ VOUS TRES VITE…

STAGES Procédés de tirages alternatifs – Gomme bichromatée / Cyanotype / procédé Van Dycke sur 3 jours.
Cliquer ici pour en savoir plus. http://photographie-cholley.com/update200901/pages/stage1.htm
http://www.okhra.com/@fr/3/9/25/article.asp
les 24, 25 et 26 juillet 2009.
A ÔKHRA (1/2 heure d’Avignon) conservatoire des ocres et pigments appliqués, 84220 Roussillon (provence)
Tel 33 (0)4 90 05 66 69

Procédé Van Dyke stage du 24,25,26 juillet.


Nu tombé: tirage Van Dyke. citrate ferrique + nitrate d’argent sur papier Lavis exposée au solel.

J’ANIME UN STAGE SUR CES BEAUX PROCÉDÉS ANCIENS INSCRIVEZ VOUS TRES VITE…

STAGES Procédés de tirages alternatifs – Gomme bichromatée / Cyanotype / procédé Van Dycke sur 3 jours.
Cliquer ici pour en savoir plus. http://photographie-cholley.com/update200901/pages/stage1.htm
http://www.okhra.com/@fr/3/9/25/article.asp
les 24, 25 et 26 juillet 2009.
A ÔKHRA (1/2 heure d’Avignon) conservatoire des ocres et pigments appliqués, 84220 Roussillon (provence)
Tel 33 (0)4 90 05 66 69

Nu couché: tirage Van Dyke. citate ferrique + nitrate d’argent sur papier Lavis exposée au solel.

NAISSANCE !!!

Nous pensions accoucher le 4 août dans la petite maternité familiale de Pertuis… elle est arrivée le 5 juillet au CHU de Montpellier, suite à un dégât des eaux dans l’Hérault… rien ne s’est passé comme prévu… tout est allé très vite… avec mon corps j’ai fait le lien entre le ciel, la terre, la mère, l’enfant, l’énergie particulière de la sage femme accoucheuse high-tech avec l’air conditionné… la mère à été héroïque… je n’ai pas été aussi impressionné que ce que j’imaginais… j’ai pu regarder la petite tête de la « non nommée »  sortir… (Lisa ? Léa? Ema? Sarah? Luna? Nadja?)… nous n’étions pas prêts, le sac pas prêt, la chambre pas prête… les outils du chantier sont encore sur le sol à la maison… mais tu es là… plutôt calme et sérieuse après ce long voyage… tes petits yeux s’entrouvrent et découvrent le monde de partout… tu es émouvante, toute petite, 2,5 kg pas plus lourd que mon appareil photo avec son zoom que j’ai oublié à la maison… il parait que tu me ressembles… je ne trouve pas… au troisième jours on la nomma Elsa…

GOMME BICHROMATEE stage 24/25/26 juillet

Je vais vous parler du plaisir et du mystère.

Il y a dans le procédé de tirage à la gomme bichromatée un rapport physique avec l’image et la matière: je suis comme un enfant jouant avec l’eau dans la boue. L’image latente est contenue sous une couche de terre (pigment) qui va se révéler après un dépouillement dans l’eau de peut-être plusieurs heures.
Cette technique inclut une distanciation pour transformer le réel en image, le procédé même permet de se débarrasser de l’excédent de matière par intervention manuelle, d’épaissir certaines parties, de faire disparaître les détails anecdotiques, l’image prend du poids au sens propre et au sens figuré, la terre se superpose dans les ombres et donne une impression de troisième dimension…

Ce procédé se prête bien au travail sur le nu en photographie. C’est un exercice que je trouve fort périlleux avec les procédés traditionnels (couleur ou noir et blanc)… J’essaie de réaliser plutôt des images intemporelles, sorte d’archétype qui viendrait du fond de l’inconscient, les visages apparaissent peu. Je pense que le procédé même entretient le paradoxe de la photographie comme remise en cause du réel. Tout photographe s’est posé’ un jour la question: cette image, d’où vient-elle ? Le procédé contient et entretient le mystère.

J’aime l’idée que l’image du corps est enfouie dans la terre, sous les couches successives de pigment, j’aime ce moment, cette naissance, quand les contours se dessinent, j’aime cette terre qui repose au fond de la cuve après le lavage, j’aime cette empreinte sur la feuille; l’histoire de l’homme ne remonte-t-elle pas à une histoire de trace dans la terre. jfc
Auto portrait nu: Tirage à la gomme bichromatée multicouches sur papier Lavis (bichromate de potassium – terre d’ombre brulée – sanguine – gomme arabique.

J’ANIME UN STAGE SUR CES BEAUX PROCÉDÉS ANCIENS INSCRIVEZ VOUS TRES VITE…

STAGES Procédés de tirages alternatifs – Gomme bichromatée / Cyanotype / procédé Van Dycke sur 3 jours.
Cliquer ici pour en savoir plus. http://photographie-cholley.com/update200901/pages/stage1.htm
http://www.okhra.com/@fr/3/9/25/article.asp
les 24, 25 et 26 juillet 2009.
A ÔKHRA (1/2 heure d’Avignon) conservatoire des ocres et pigments appliqués, 84220 Roussillon (provence)
Tel 33 (0)4 90 05 66 69