CÉVENNES

we de Pentecôte, j’enfourche ma Moto Guzzi de célibataire en sursis, et pars retrouver mes amis pour la traditionnelle randonnée sur le Mont Lozère … paysages de granit  noir éclaboussés du jaune des genêts… le ciel est gris… Le groupe n’est plus très jeune, les randos sont plus courtes les discussions plus longues… les orages dans l’air ne mouillent pas nos coeurs… j’ai plaisir à retrouver ce pays et tout ces gens… manger chez « Dédet » plus que de raison, dégrafer son pantalon… rentrer à la maison par la corniche en négociant les trajectoires… doubler les voitures… joies simples de garçon… comment expliquer cela à une femme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *