QUATUOR A CORDES


Dimanche 4 mai à Entraigues.
Quatuor à cordes dans un lieux magnifique « la courroie » ancienne usine désaffectée avec une intéressante expo de photos de Geneviève Gleize… le jour décline, ambiance chaleureuse, feux de bois qui crépite…. Ludwig van Beethoven, quatuor opus 135 en Fa Majeur… je suis à quelques mètres des musiciens… j’aurais aimé que le foetus entende le troisième mouvement – assai lento, cantante e tranquillo – …. mais il n’était pas là…  aussi le Bartok, premier quatuor opus 7 de 1909 pour sa culture générale…. Ils ont terminé avec Mozart, quatuor KV 590…  là ils m’agaçaient un peu.. mais il parait que c’est bon pour le lait !!! …. la mère n’était toujours pas là… quand je pense que dans les années 80 je payais très cher une thérapie qui consistait à écouter du Mozart filtré comme l’entendrait un foetus dans le ventre de la mère… un comble… comment parler de la frustration du père avant de l’avoir été…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *